La dynamique Ekaterina Lambert, originaire de Russie, est la fondatrice de la nouvelle application FashIcon, conçue pour tous les besoins en matière de mode, fournissant l’inspiration et les conseils de styles aux adeptes devenus eux-mêmes icônes de la mode. Elle est aussi une brillante styliste de mode, récemment chroniquée sur les sites de Bazaar et de Vogue Chine.

Michel Temman: Quelle est votre histoire ? D’où venez-vous ?

Ekaterina Lambert : Je suis née dans une petite ville de Russie. Je sens que toute ma vie, depuis mon enfance, j’ai été en quête de beauté – chez les personnes en particulier. Ce n’était pas évident au tout début. Dans les années 90, il n’y avait pas autant de sources d’inspiration qu’aujourd’hui. Plus jeune, j’étais différente de la plupart des gens qui m’entouraient. Et il était très difficile de s’entendre dire, chaque jour, quelque chose comme : « Hé, qu'est-ce que tu portes ? Pour qui te prends-tu, idiote ! » Il y avait alors deux façons de réagir : abandonner et faire comme tout le monde, ou rester fidèle à soi-même et se démarquer, peu importe les conséquences. Et évidemment, j’ai choisi la deuxième option. Mon enfance était chaque jour une lutte pour celle que j’étais. Et tout cela me rendait plus forte. Ce que j’ai appris alors, c’est qu’il faut toujours aller au bout de ses objectifs, ne jamais abandonner et faire confiance à ses dieux.Ekaterina Lambert

M.T.: Quand et comment avez-vous su que vous vivriez pour la mode ?

Ekaterina Lambert : À l’âge de 9 ans, j’ai acheté mon premier magazine de mode et ai regardé pour la première fois Fashion TV. Et c’était tout ! Je suis tombée amoureuse de la mode, de gens magnifiques, de vêtements étonnants, de maquillages sublimes... À 16 ans, j’ai fait mes premiers pas sur un catwalk. J’ai toujours aimé être mannequin. Mais autre chose m’a toujours attiré : la vie des coulisses. C’est là que je pouvais tout apprendre du style. Voir les vêtements défiler, les designers choisir de les mélanger, de les combiner. Je pouvais passer des heures à observer leur travail, à apprendre et essayer de ne manquer aucun détail, pas la moindre épingle rajoutée sur tel vêtement. Entre alors et maintenant, beaucoup de choses se sont passées : j’ai rencontré l’amour de ma vie, suis devenue la maman d’une petite fille, et je commence à concevoir des vêtements amenés à un niveau plus élevé grâce à Ekaterina Lamberttous les professeurs d’IFA Paris. Durant toutes ces années, la petite fille de 9 ans qui était en moi, qui me demandait comment elle pouvait être utile, a su m’aider et d’autres aussi à faire le bon choix, tous les jours avant de sortir, à ressentir beauté et joie. J’ai continué à parler à mon mari de mes idées, jusqu’à ce qu’il me dise : « Agis donc ! Fais quelque chose ! » C’est alors que FashIcon est née.

M.T. : Pourquoi, quand et comment avez-vous créé FashIcon? Quel est son concept ?

Ekaterina Lambert : Je crois que l’idée de FashIcon est née il y a 21 ans lorsque la petite fille que j’étais, qui avait un grand rêve, a commencé à explorer le monde de la mode. J’étudiais les gens dans la rue, ce qu’ils portaient, comment ils parlaient, se promenaient... J’ai tenté d’analyser tout cela et ne comprenais guère pourquoi alors les gens sur Fashion TV paraissaient si sympathiques, fabuleux et si stylés. Ni non plus à quel point ce monde était éloigné de ma vie de tous les jours. Et puis, je crois que l’idée est née : amener du rêve dans la vie réelle. Je crois fermement que chaque individu est né Ekaterina Lambertunique et a son propre style. Avec FashIcon, j’ai voulu créer une communauté de gens qui s’entendent pour trouver leur voie et leur style au jour le jour. C’est devenu une application catalysant des styles du monde entier, soudain entre les mains de tous. Si l’on est déjà à la mode, pourquoi ne pas inspirer d’autres personnes, promouvoir son propre projet ? La garde-robe est le point de départ de la journée. Si l’on fait en sorte qu’elle est parfaite, le reste suit !

M.T. : « FashIcon apporte le meilleur du style en quelques instants. » De quelle façon précisément?

Ekaterina LambertEkaterina Lambert : Les gens viennent à FashIcon à la recherche d’idées cool, d’événements et de tout ce qui se passe entre les deux. L’inspiration, elle, peut surgir à tout moment. C’est la magie de l’application : tout y est visuel et il est donc facile pour les followers de repérer les idées qu’ils aiment. Ils débutent par suivre la communauté d’individus habillés (stylistes, modèles, étudiants de la mode, éditeurs, fashionistas, etc.) – sans compter que nous invitons au-delà une plus grande masse d’utilisateurs. La communauté entière est branchée sur la mode et le style. Inutile donc de passer du temps à visualiser des tonnes d’autres images ! Je suis très heureuse de découvrir le contenu en ligne : des individus élégants, avec une vision de la mode unique. Toute la mode, toutes les idées de style, du monde entier, littéralement à portée d’écran !

M.T. : Pourriez-vous présenter plus spécifiquement l'application, ses différents et meilleurs services ? Qu’est-ce qui la rend unique ?

Ekaterina Lambert : Sur FashIcon, on trouve les plus récents looks et les meilleures idées en quelques secondes grâce aux « conseils immédiats. » On ne sait pas quoi porter ou ne pas porter ? Acheter ou ne pas acheter ? On clique et l’on reçoit des commentaires dans les 5 minutes, de personnes dont on respecte les opinions. Avec FashIcon, les gens profitent de l’app. Dirigez-vous ou suivez-vous le style ? Prouvez-le ! Soyez actif : aidez les autres à améliorer le leur en leur offrant des conseils uniques sur leur look. Améliorez votre statut de styliste et gagnez des crédits pour des événements spéciaux, des réductions... Tout le monde vous dit que vous avez l’air génial ? Partagez vos looks sur FashIcon. Soyez toujours plus fashionista, reconnue et récompensée ! Ce que je Ekaterina Lambertpréfère, sur l’app, c’est que n’importe qui peut remporter de beaux cadeaux. De grands prix sont à gagner chaque semaine. Il suffit de relever les défis hebdomadaires sur sa page, de fournir des conseils, de suivre d’autres utilisateurs... Tous ces prix exclusifs peuvent être à vous : des articles Prada, Tory Burch, Michael Kors, Alexander Wang...

M.T. : Aviez-vous l’idée des contenus et du concept de FashIcon à l'esprit depuis longtemps ?

Ekaterina LambertEkaterina Lambert : Juste avant d’être diplômée du Bachelor Stylisme Modélisme d’IFA Paris ! J’essayais de m’assurer de la direction à suivre. Mes amis me demandaient aide et conseils en matière de mode lors de leurs achats. C’est ainsi que naquit l’idée de fournir un « conseil immédiat. » Je n’ai cessé d’observer les gens dans la rue et ai vu combien beaucoup essaient de faire bonne figure tout en manquent souvent d’un peu de connaissances... Or, je crois fermement que si vous sortez de chez vous confiant, votre journée sera meilleure – puis une semaine, un mois, la vie entière... Lorsque vous êtes plus heureux, vous êtes plus à même de profiter de nouvelles opportunités dans votre vie. Il m’a fallu 21 ans pour me construire. Je veux que FashIcon aide désormais les gens à mieux comprendre à quel point ils sont beaux !

M.T. : La présentation de votre collection finale, pour votre diplôme de fin d’études d’IFA Paris, a fait son effet. Qu'avez-vous appris lors de votre Bachelor Stylisme Modélisme à IFA Paris ? En quoi vos études y furent-elles déterminantes ?

Ekaterina Lambert : J’ai appris à IFA Paris que l’inspiration peut surgir à tout moment ! Et qu’une fois que vous commencez à créer quelque chose, votre esprit ne s’arrête jamais. Vous devez être toujours prêt à faire profiter toute idée brillante de toutes les pensées vous traversant l’esprit chaque jour. Tous les projets de conception sur lesquelsEkaterina Lambert j’ai travaillé m’ont fait comprendre que si un plan ne fonctionne pas, alors il faut le modifier, sans modifier le but. Si vous croyez en votre idée et en votre business model, alors respectez-le ! Faîtes-le fonctionner et vous trouverez votre chemin. N’abandonnez jamais !

M.T. : Vous êtes aussi styliste. Pourriez-vous nous en dire plus sur votre vision, sur vos créations et votre esthétique ?

Ekaterina LambertEkaterina Lambert : J’aime aider les gens ou à tout le moins, essayer de rendre leur vie plus facile. C’est la base de mes idéologies personnelles et professionnelles. Concernant ma vision esthétique, permettez-moi de l’expliquer en prenant l’exemple de Shanghai : cette ville combine le glamour, la sophistication et le luxe, avec un centre-ville bohême, décontracté et pratique. Classique avec un certain twist. Pour moi, tout commence avec le tissu. Parce que le tissu parle, tout comme un artiste ou un sculpteur. Le luxe de faire un vêtement et de le faire à la main, c’est le côté artistique qui est en moi. C’est pourquoi ma collection de fin d’études, je peux l’appeler fièrement Couture : chaque vêtement présenté compte des broderies faites main, de la couture, des transformations de tissu... Quand je crée des vêtements, il ne s’agit jamais d’un défilé de mode. C’est davantage le reflet de ma garde-robe, de ce que je désire porter.

M.T. : Avec FashIcon, vous avez créé en fait une nouvelle communauté d’amoureux de la mode, d’un nouveau genre ?

Ekaterina Lambert : FashIcon est une communauté de rêveurs ! Cette application est très personnelle. Parce que c’est mon bébé, que j’ai fait grandir durant 21 ans. Et ce bébé peut aujourd’hui faire ses premiers pas dans le monde réel. Et c’est encore personnel pour les autres utilisateurs pouvant se sentir libres de montrer qui ils sont, de promouvoir leurs projets, de dégoter de nouvelles opportunités, de rencontrer d’autres personnes avec lesquelles partager leurs objectifs ; d’aider les autres tout en réalisant ses propres rêves !

Pour en apprendre plus sur le programme suivi par Ekaterina à IFA Paris : Bachelor Stylisme Modélisme