IFA Paris : Quelle est votre propre définition de la mode pudique?

Amal Sultan : De manière générale, nous ne définissons jamais la mode pudique, car c’est avant tout une tendance, voire un style de vie, il est donc particulièrement difficile d’en citer nommément tous les paramètres. Sous ce parapluie s’abritent de nombreuses variantes où chaque individu puise une multitude d’inspirations pour en extraire sa propre définition.

Cette mode peut aussi bien se matérialiser sous forme d’une robe longue que sous celle d’un jean et chemise à manches longues; de par sa diversité, chacun peut en avoir sa propre interprétation influencée par ses croyances personnelles, sa religion ou sa culture : elle est donc susceptible de correspondre au plus grand nombre !

IFA Paris : La mode modeste est-elle selon vous régressive pour la femme ou au contraire, n’est-elle pas une forme de liberté visant à faire valoir leur identité et revendiquer ce qu’elles sont vraiment ?

Amal Sultan : La mode modeste est avant tout un choix personnel et aucunement un schéma d'oppression. L’adopter est au contraire une forme de liberté, d’épanouissement personnel qui vous donne tout pouvoir à contrôler votre personnalité.

Assumer son style c’est aussi être en totale osmose avec son moi intérieur, aucune régression à cela, simplement  une revendication aboutie de son identité.

IFA Paris : On parle beaucoup de collections Modest Fashion pour femmes mais quid des tendances masculines dans le domaine ? Existent-elles et si oui, comment sont-elles formalisées ?

Amal Sultan : Je vous le répète, la mode modeste est avant tout une tendance et en ce sens peut donc être portée par tous ! Les hommes peuvent bien sur l’adopter et plébisciter des vêtements plutôt amples, ni trop fins ni trop révélateurs…d’ailleurs ils le font déjà sans que cela soit pour autant identifié en tant que tel ; ils se sentent simplement plus à l’aise avec ce style plutôt qu’avec un autre, sans distinction de religion ou de foi.

IFA Paris : Que répondez-vous aux détracteurs de la Modest Fashion qui pensent que tous les vêtements se ressemblent et combinent vêtements informes et morosité ?

Amal Sultan : Que tout comme la mode durable, symbolisée par le 100% bio ou par ses couleurs vertes et blanches, il est difficile de passer outre les stéréotypes, quelles que soient les tendances!

La méconnaissance engendre des confusions comme celle d’associer les vêtements sombres, abayas ou aux hijabs, à la mode modeste alors qu’ils sont plutôt en lien avec la mode islamique. La mode modeste n’est ni islamique ni laïque, mais la confusion règne encore.

IFA Paris : En gagnant du terrain tout en s’éloignant des racines religieuses, le CA généré par ce marché de niche devrait atteindre 404 Milliards € l’année prochaine. Sommes-nous en train d’assister à un phénomène de société où toutes les FEMMES reprennent enfin leurs droits ?

Amal Sultan : Je crois, oui. Selon les rapports de Reuters, la mode modeste a une croissance des plus rapides puisqu’elle représente 260 milliards de dollars aujourd'hui contre 400 milliards de dollars estimés d'ici 2020.

Ce courant convient à tous, sans distinction d’âge, de religion ou de culture. Il mérite simplement d’être plus clairement identifié et suivi de près par toutes les marques qui souhaitent générer davantage de profits car la mode modeste est promise à un bel avenir…

 

Pour plus d’informations sur le programme suivi par Amal à IFA Paris : MBA Management des Marques de Luxe