Dans cette série mensuelle, les anciens élèves d’IFA Paris partagent la façon dont leurs études à IFA Paris ont ouvert la voie à l'obtention de l'emploi de leurs rêves. Cette fois-ci, nous rencontrons Veronica Vaduva, diplômé du Bachelor Marketing de la Mode. Venant du Canada, elle est venue à IFA Paris pour cultiver son côté créatif et a depuis obtenu un emploi en travaillant pour son client de rêve, Balmain.

Faîtes connaissance :

Nom : Veronica Vaduva
Nationalité : Canadienne (Toronto)
Campus d’IFA : Paris
Programme étudié : Bachelor Marketing de la Mode
Cours préféré : Entrepreneuriat – J’ai réalisé que j’aimais toutes les choses qui me permettaient d’être ma propre boss (particulièrement en tant que femme) et traiter tous les aspects d’une marque dans l’industrie de la mode.Veronica et le designer de Balmain Olivier Rousteing
Projet(s) en cours : Je suis aujourd’hui Coordinatrice Digitale pour KCD Paris. Je fais une variété de choses telles que les relations avec les influenceurs, les programmes, la conceptualisation de contenu, community manager pour les réseaux sociaux, la consultation sur la stratégie et bien plus encore. Mes clients actuels comprennent Balmain et Gucci et par le passé j’ai travaillé avec des marques comme Yeezy Season 8, YSL, Fenty, Mugler et d’autres.
L’inspiration de la mode : Mon inspiration vient d’une grande variété de sources, mais je dirais que la principale serait la confection pour hommes. J’adore examiner la culture pop et chercher l’inspiration des hommes créatifs en y ajoutant une touche féminine.

Nous vivons à une époque où il y a beaucoup d’hommes créatifs à admirer comme Olivier Rousteing, Virgil Abloh, Kanye West, mais étant une femme jeune et indépendante, j’essaie également de mélanger cela avec des touches plus féminines et d’ajouter mon propre effet.

Parle-nous un peu de toi et de ton parcours - qui es-tu, d’où viens-tu et ce qui t’as donné envie d’étudier la mode.

Je viens de Toronto, au Canada et ai découvert l’école de mode IFA Paris car je savais que je voulais développer mon côté créatif, puisque mon cerveau était déjà connecté au côté business. J’ai toujours été une bonne élève mais je savais que j’avais encore plus à offrir.

Pendant mon temps libre, je recherchais toujours « l’esthétisme » que ce soit en parcourant les pages de Vogue, Pinterest, le placard de ma grand-mère ou les réseaux sociaux. J’ai remarqué que j’avais toujours une vision assez unique des choses et j’adorais mélanger les apparences androgynes avec état d’esprit business. J’ai commencé un stage chez KCD lors de ma deuxième année d’études à IFA Paris. Je pensais que travailler pour KCD était mon destin et j’y travaille maintenant à plein temps. Je vis donc mon rêve et travaille dur.

Veronica et ses collègues de classe à la remise des diplômesQue fais-tu actuellement et qu’est-ce qui te passionne le plus dans ce que tu fais ?

La fashion week (numérique) de Paris vient de se terminer, j’étais donc en plein dedans. Travailler avec mon client principal Balmain a toujours été un rêve pour moi, donc être impliquée et travailler pour envoyer les invitations et des looks personnalisés aux talents cette dernière semaine a été très enthousiasmant (et fatigant). Ce que je préfère dans mon travail est la connexion avec des personnes différentes et de découvrir leur ressenti créatif des choses et comment fonctionne leur cerveau. J’ai pu créer de super relations avec beaucoup de créateurs donc de voir comment ils sont capables de prendre un concept et d’en faire le leur est très inspirant. De voir comment Aleali May réfléchit à son contenu, de découvrir la vision d’Olivier Rousteing pour sa dernière collection et comment cela se décline sur la vidéo est très inspirant. Allez voir le #BalmainAboveAndBeyond pour des extraits du défilé.

Quelles compétences as-tu acquises à l’école de mode IFA Paris et qui t’aident dans ton rôle actuel ?

J’ai certainement appris comment gérer mon stress ! IFA m’a enseigné tellement de choses, tous les aspects du business à l’histoire de la mode, mais je ne serais pas où je suis aujourd’hui si je n’avais pas été capable de gérer mon temps et de respecter les délais et échéances.

Lors de la fashion week, alors que j’allais d’un défilé à l’autre, avec une liste de tâches qui ne terminait jamais, j’arrivait à rester calme de l’extérieur, peu importe le stress (et la fatigue) que je ressentais. Excel m’a également permis de m’amener là où je suis aujourd’hui … je suis encore connue comme « la reine d’Excel » aujourd’hui comme m’avais surnommé Silvere, mon professeur de marketing. 

En quatre mots, décris-nous ton expérience à IFA Paris.

Stimulante, informative, bâtisseuse de personnalité et créative.

Quels sages conseils as-tu pour les actuels et futurs étudiants d’IFA Paris ?

Mettez tout en œuvre pour y arriver. Les choses ne sont pas toujours aussi mauvaises qu’elles paraissent et je promets que dans la vie professionnelle, prendre des notes de PowerPoint du fond de la classe avec vos amis autour de vous, vous manquera.

Assurez-vous de prêter attention, et écoutez vraiment ce que vos professeurs ont à dire car je vous assure qu’ils savent de quoi ils parlent. N’oubliez également pas de vous amuser, de garder du temps pour vous et de faire ce que vous aimez.

Si tu pouvais choisir les éléments à inclure dans « une boîte à outil de survie » d’IFA Paris, quels seraient-ils ?

  • Un ordinateur portable - Vous aurez constamment besoin de prendre des notes (et de suivre une thérapie shopping durant les pauses)
  • IPhone - Bien que nous utilisions toujours LinkedIn, gardez toujours vos réseaux sociaux opérationnels.
  • Du café - beaucoup de caféine pour de longues journées, et des nuits plus longues encore.

Les conseils de Veronica pour : Paris

De bons repas à bon prix : Désolée, je ne mange que du caviar ;-), je plaisante, essentiellement des salades ou des sandwichs des boulangeries bio locales.
Un endroit pour se retrouver entre amis : les jardins du Louvre (mes amis et moi organisions des pique-niques épiques en été.
Se déplacer : Les scooters ! l’application Lime est une de celles que j’utilise le plus sur mon téléphone. Et c’est bien mieux que le métro où il fait chaud en été.
Détente : un bon salon de manucure, mon préféré est Co Em Nails – Faites-vous plaisir !
Mot préféré dans la langue locale : « Génial » ou « JPP » (je peux pas).

Pour plus d'informations sur le programme cliquez ici : Bachelor Marketing de la Mode

Ce programme est également disponible en ligne pour l'enseignement à distance - trouvez plus d'informations sur notre nouvelle plateforme : IFA Paris - Learn Online: Bachelor Marketing  de la Mode

Si vous êtes un ancien élève et que vous souhaitez être mis en avant, ou si vous connaissez quelqu'un qui devrait l'être, n'hésitez pas à nous le faire savoir à [email protected]m