Mélanie Jacobin : « À IFA Paris, les idées et créations des élèves sont réellement respectées ! »

Diplômée en design de la mode et des arts appliqués, la jeune et talentueuse Mélanie Jacobin, originaire de Guadeloupe, vient de rejoindre IFA Paris et son Bachelor Stylisme Modélisme.

Michel Temman : Pourriez-vous vous présenter ? Je crois savoir que vous êtes originaire de la Guadeloupe, d'où exactement ? Pouvez-nous en parler ?Mélanie Jacobin

Mélanie Jacobin : Je m’appelle Mélanie Jacobin, j’ai 21 ans. Je suis en effet Guadeloupéenne, je suis née à Pointe-à-Pitre, mais j’ai grandi et vécu principalement à Basse-Terre. La Guadeloupe est divisée en deux parties qui sont Grande-Terre et Basse-Terre. Grande-Terre est un territoire très urbain et touristique. C’est un peu le secteur d’activités de l’île. Basse-Terre, quant à elle, est considérée comme la partie résidentielle et traditionnelle. C’est sur cette partie qu’est situé notre volcan, alors la nature y est prédominante. Ce territoire est magnifique. Les gens là-bas ont une énergie incroyable. Je suis extrêmement fière de l’endroit d’où je viens ! Et la culture y est tellement riche ! Je m’en inspire énormément dans mes créations.

Mélanie JacobinM.T. : Comment et quand avez-vous souhaité réaliser des études de mode et pourquoi ? 

Mélanie Jacobin : Dès toute petite, j’étais un peu la « pin-up » de la famille. Je pense avoir toujours été sensible au monde de la mode. Ce n’est qu’en entrant au lycée, en filière des Sciences du Design et des Arts Appliqués que j’ai commencé à faire des recherches sur ce qu’est le Design de mode et comment je pouvais y accéder et en faire mon métier. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai effectué ma première année de Licence Internationale à Florence, en Italie, à l’Accademia Italiana. J’en garde des souvenirs inoubliables et également de très bons contacts !

M.T. : Pourquoi avoir rejoint récemment IFA Paris ? Pouvez-nous nous parler de vos études à IFA ? 

Mélanie Jacobin : Après ma première année en Italie, j’ai déménagé à Paris et ai fait mon entrée à Esmod. J’ai dû refaire ma première année car le programme effectué à Accademia Italiana n’était pas du tout le même. Ça m’a permis de compléter mes connaissances et d’acquérir de nouveaux outils. C’est en fin d’année que j’ai découvert IFA Paris. J’ai fait des recherches et pris contact avec l’une de ses responsables, Sophie Ngo. C’est lors de nos nombreuses discussions et visites au sein de l’établissement que j’ai compris que l’univers d’IFA Paris me correspondait bien mieux. Aussi l’année suivante, j’ai débuté ma deuxième année de Bachelor Stylisme Modélisme à IFA Paris. J’avais au début quelques petites appréhensions – le fait d’entrer en deuxième année dans une classe d’étudiants qui avaient déjà passé un an ensemble, quels types de professeurs j’aurais... Mais au bout de quelques semaines j’étais comme un poisson dans l’eau ! Le contact entre étudiants à IFA est facile et agréable. Il n’y a pas d’esprit de compétition comme dans beaucoup d’autres écoles. Puis, j’ai été agréablement surprise par la volonté des professeurs de vouloir faire ressortir en chaque élève leur propre personnalité. Les idées et créations des élèves y sont réellement respectées ! C’est ce qui fait d’IFA Paris mon coup de cœur, jusqu’à maintenant.Mélanie Jacobin

M.T. : Quelles sont vos références dans la mode voire dans le luxe ?

Mélanie Jacobin : Idéalement, mes références sont définitivement Issey Miyake, Iris Van Herpen et aussi Thierry Mugler. Sinon, j’aime aussi beaucoup ce que produisent Jacquemus, Acné Studio ou encore Loewe, le fleuron espagnol de LVMH.

Mélanie JacobinM.T. : Quels sont vos objectifs, voire votre rêve ? 

Mélanie Jacobin :  Je suis très ambitieuse ! J’ai pour projet de créer ma propre marque de vêtements et accessoires. Depuis le début de mes études, j’ai toujours entendu dire que c’est difficile mais je pense que rien n’est réellement « difficile » quand on s’en donne les moyens. Alors, je ne suis pas effrayée par tout ce qui se trouve encore sur ma route. Idéalement, je souhaiterais créer une marque qui respecte le développement durable et soutienne la recherche en nanotechnologies et en nouveaux matériaux et tissus innovants. Habiller les femmes semble tellement naturel mais j’aime beaucoup confectionner des vêtements pour homme ; j’adore aussi la lingerie, l’esprit de féminité qui va avec. J’ai en fait réellement envie de toucher à tout. En terme de style, je n’ai jamais encore voulu me définir dans un style particulier et m’y confiner. Toutefois, je sens toujours en moi, jusqu’à maintenant, une préférence pour le minimalisme. Il y a tellement de formes d’expressions intéressantes à expérimenter !

Pour plus d’informations sur les études suivies par Mélanie : Bachelor Stylisme Modélisme