Entre Londres et Paris où elle vit et travaille, de surcroît depuis la création de sa propre marque DUMEBI récemment chroniquée dans Vogue, Barbara Biosah est l’une des stylistes émergentes les plus tendances du moment. Interview.

Michel Temman : Pourriez-vous nous en dire un peu plus à propos de vous, de la façon dont vous avez rejoint le monde de la mode, de votre vie à Londres et maintenant entre l'Angleterre et la France ?

Barbara Biosah : Je suis une créatrice de mode du secteur du luxe basée à Londres et active entre Londres et Paris. Je me spécialise dans les vêtements, les chaussures et les accessoires de couture, faits main, non conventionnels et d’un genre plutôt exotique. Née à Londres mais d’origine nigériane, j’ai toujours été intéressée par l’art, en embrassant mes deux cultures. Enfant, j’assistais à des fêtes nigérianes à Londres avec ma mère et j’étais alors vraiment fascinée par les tenues très colorées, vibrantes et flamboyantes de notre culture. J’ai peu à peu développé un véritable amour pour la Haute Couture et en particulier pour la mode française, pour les belles collections colorées de Dior, Christian Lacroix ou Thierry Mugler, qui me rappelaient les tenues africaines extravagantes que j’avais l’habitude de voir.

Les créations de DUMEBI sur le podium

M.T. : Quand et comment votre histoire avec la mode a-t-elle débuté ?

Barbara Biosah : Mon amour pour la mode remonte à mes 10 ans. Ma mère possédait une boutique dans le nord de Londres et elle voyageait dans le monde entier pour acheter des produits de luxe et les vendre. Elle employait aussi des tailleurs au magasin qui faisaient du sur-mesure pour ses clients. C’est là que j’ai appris la couture et ai développé un intérêt pour la création. Mais ce n’est qu’à partir de mes 16 ans que j’ai pu vraiment avancer dans cette voie. J’ai d’abord suivi, pendant deux ans, des cours de mode, niveau-A, à la Winchmore School avant de rejoindre le Southgate College. J’ai été ensuite acceptée à l’école de stylisme Parsons à New York où j’ai étudié un an avant d’être transférée à IFA Paris en France afin de poursuivre ma formation en Haute Couture et obtenir un bachelor Stylisme Modélisme, en 2014. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé étudier à IFA Paris, école qui m’a transmis d’innombrables compétences. J’y ai appris comment éditer mon travail et concevoir des collections comme styliste et non plus seulement comme une étudiante de mode.

DUMEBI presenté dans Vogue UK

M.T. : Quand et comment avez-vous créé votre marque de Couture DUMEBI?

Barbara Biosah : Peu après l’obtention de mon diplôme, j’ai entrepris un stage pratique de 3 mois avec le créateur de mode avant-gardiste britannique Gareth Pugh, dans son studio londonien. Il célébrait avec sa marque son dixième anniversaire à la London Fashion Week, à 33 ans. Cela m’a inspiré. J’avais 22 ans à l'époque et je pensais que s’il avait pu le faire, pourquoi pas moi ? A la fin de mon stage, en février 2015, j’ai passé mon temps à aller et venir entre Londres et Paris, en travaillant, en collaborant avec des photographes, en créant des contenus pour mon site web, en prenant des leçons de français, jusqu’à enregistrer finalement ma société à Londres. Je suis ensuite retournée à Paris, en novembre 2015 où j’ai ouvert un petit atelier – le début officiel de ma marque DUMEBI. Depuis lors, je travaille avec une équipe et passe mon temps à participer à des défilés de mode, à des salons internationaux ainsi qu’à collaborer continuellement avec de fabuleux professionnels de l’industrie en vue de créer de plus en plus de contenus destinés à mon site web et aux médias sociaux pour créer aussi du buzz autour de ma marque !

L’univers esthétique et sensuel de DUMEBI

Barbara dans son atelier de création

M.T. : Quelles sont les spécificités de votre marque ? Quels sont votre univers propre et vos diverses sources d’inspiration ?

Barbara Biosah : DUMEBI est spécialisée dans les créations de Couture exotiques créés pour la jeune femme à la mode, mixant des inspirations d’Afrique avec une touche moderne britannique et un style parisien. Tout est fabriqué à la main en utilisant des matériaux de haute qualité et en accordant une très grande attention aux détails. Étant une personne créative, la plupart de mes collections sont inspirées par l’art, principalement de la Renaissance et d’anciennes peintures – les oeuvres de maître les plus vives et dramatiques contant des histoires, principalement bibliques. En raison, aussi, de mon héritage nigérian, je m’inspire de formes en couleur et pleines, de sorte que mes conceptions sont généralement dynamiques et font, disons, leur effet ! Une chose que j’ai ressenti assez vite avec certaines marques de Haute Couture qui m’inspiraient auparavant, c’est qu’en magasin, j’étais soudain face à des créations très différentes de celle vues au défilé ; tout était dilué et commercialisé pour un public plus âgé. Avec DUMEBI, nul besoin de diluer mes créations destinées au retail. Elles sont, je crois, aussi fortes et aussi divertissantes sur la piste qu’en magasin, mais aussi portables lors d’événements fabuleux, pour les soirées et sorties des jeunes femmes à la mode.

« Mon but ultime est d’avoir comme ambassadrice de la marque une célébrité telle que Rihanna ou Beyonce. Je pense que toutes deux représentent l’essence de DUMEBI ! » - Barbara Biosah

M.T. : Vous concevez des vêtements, des chaussures, des accessoires faits à la main, avec à l’esprit une vision de « look total ». C'est ainsi que vous voulez communiquer votre idée de la beauté et donner toute leur fierté aux femmes d’aujourd’hui ?La mode de DUMEBI

Barbara Biosah : Oui, c’est ce « look total » qui m’intéresse. Je pense que lorsqu’il s’agit de style et de mode, c’est un aspect clé. Vous pouvez avoir des pièces individuelles très étonnantes, mais ne pas savoir comment les combiner ou ce qui fonctionne, et cela peut nuire aux clients. Savoir visualiser ce qui fonctionne est capital. Créer une apparence totale garantit une option aux personnes aimant faire correspondre les tenues. D’ailleurs, tous nos produits étant fabriqués main, y compris tous les textiles spéciaux que nous utilisons, il peut être difficile de trouver ailleurs les pièces correspondantes exactement.

M.T. : Que vous ont apporté vos études à IFA Paris ?

Collection capsule DUMEBIBarbara Biosah : Etudier à IFA Paris m’a beaucoup apporté, c'est une très bonne académie, offrant tout le savoir indispensable. Avec les innombrables projets issus des matières très spécialisées et intenses qui y sont enseignées, j’ai pu pratiquer et améliorer mes compétences. Les critiques que nous avons eues après chaque présentation m’ont aidé à mettre en forme mon travail et à le presenter, et ces choses sont primordiales pour devenir un bon créateur de mode. J’ai aussi appris à présenter mon travail à une audience, à mieux expliquer mes concepts et mes inspirations. J’ai eu en outre l’occasion de présenter mon travail à Paris pour le défilé de mode de fin d’études d’IFA Paris, et cela a été une expérience formidable. J’ai été l’une des 5 étudiantes choisies, aussi, pour présenter ma collection de fin d’études durant la Fashion Week de Shanghai et à me suis envolée pour la Chine afin de participer à un concours de mode, ce qui fut une opportunité incroyable.
Barbara et ses muses

M.T. : Avec ses formes et ses drapés, votre style semble unique, libre, à l’avant-garde, sans limite. Comment définissez-vous personnellement votre propre style et qu’aimez-vous porter ?

Barbara Biosah : Mon style et mes créations reflètent vraiment celle que je suis, d’autant que lorsque je dessine, je me demande toujours si « je porterais ça ! » Mon style est coloré et également extrêmement girly. Je suis de même obsédée par les talons hauts et j’en porte tous les jours, pour étudier, au travail, aux réunions, etc. J’aime les robes et ne porte presque jamais de jeans ; et le pantalon dépend de mon humeur et doit être super stylé – je ne le porte quasiment que lorsqu’il fait froid… Beaucoup de personnes me disent, quand ils voient ma marque : « C’est tout à fait vous ! »

M.T. : Vous êtes devenue un nom - votre marque a été chroniquée récemment dans Vogue UK - et une styliste émergente très observée et suivie. Quelles sont maintenant vos projets et votre prochain défi ?

DUMEBIBarbara Biosah : Je vous remercie ! Mon rêve est tout de même de devenir un nom, une Maison de couture. Pour l’instant, je prépare mon défilé de mode SS18 pour la Fashion Week de Londres, en septembre*. Ce sera mon premier défilé de mode durant la Fashion Week de Londres – c’est celui que j’avais montré à Paris l’année dernière. Avec ce show, j’espère que mes produits pourront être vendus dans des magasins de luxe comme Harrods, Selfridges ou Harvey Nichols et peut-être dans quelques-uns à Paris. Mon but ultime est d’avoir comme ambassadrice de la marque une célébrité comme Rihanna ou Beyonce, car je pense que toutes deux représentent l’essence de DUMEBI.

M.T. : Quels sont les meilleurs conseils que vous aimeriez transmettre aux étudiant(e)s d’IFA Paris rêvant de suivre votre voie ?

Barbara Biosah : Mes conseils aux étudiants de IFA sont les suivants : si vous voulez vraiment y arriver, ce sera dur et émotionnel. Durant tel instant, vous serez positif et plein d’espoir et une minute plus tard, vous vous sentirez instable et soudain dans le doute. Mais sachez que cela est normal et qu’il faudra toujours continuer à croire en vous-même. Ne vous comparez pas à d’autres stylistes ou marques parce que ce qui va vous faire réussir, c’est votre style unique. N’ayez pas peur de toucher les gens et de revenir vers eux deux fois, trois fois… Mettez-vous aussi en scène : les collaborations et les bonnes relations seront la clé de votre succès croissant !

*Barbara presentera sa collection Printemps / Eté 2018 lors de ses débuts à la Fashion Week de Londres à la galerie Saatchi le vendredi 15 septembre.

Pour plus d’informations sur le programme suivi par Barbara à IFA Paris : Bachelor Stylisme Modélisme