L’école de mode IFA Paris est consciente que l’industrie de la mode est extrêmement polluante et qu’il est important de s’engager pour une mode plus durable. Cela se traduit par la création de programmes dédiés comme le Bachelor Mode et Développement durable ou la participation annuelle à la Fashion Revolution Week. Pour aller plus loin dans la démarche nous vous proposons une série de conseils d’entretiens de votre garde-robe afin de les conserver plus longtemps. Après notre article sur les soins à apporter à vos accessoires en soie, voici nos conseils pour prolonger la durée de vie de vos objets en cuir préférés.

Alors que les vêtements en fourrure animale disparaissent des dressings au profit de la fourrure synthétique, les vêtements et accessoires en cuir ont toujours la cote. Qu’il s’agisse de peaux de bêtes traitées par tannage au chrome hautement toxique, ou par un tannage végétal plus écologique, le cuir n’en demeure pas moins une matière animale qui demande un soin tout particulier.

Délicat, fragile, coûteux, comment renforcer sa durabilité?

Apprécié pour sa solidité et sa beauté, le cuir, matière vivante à part entière, se patine et s’embellit avec le temps. Ses caractéristiques confèrent toujours aux vêtements un caractère noble, mais, sous peine de voir son blouson en cuir ou son sac perdre de son éclat, se ternir, s’assécher, mieux vaut s’astreindre à quelques rituels d’entretien consciencieux :

Imperméabiliser le cuir

Dans la famille des cuirs, les membres y sont nombreux ! Cuir pleine fleur, aniline, cuir grainé, nubuck ou cuir verni, le nettoyage dépendra des qualités propres à chacun, mais, de manière générale, le cuir déteste l’eau. Même si la matière est naturellement imperméable, un orage impromptu peut définitivement tacher la matière et ruiner votre pièce préférée. La première étape protectrice consiste donc à l’imperméabiliser au moins deux fois par an à l’aide d'une solution aérosol imperméabilisante, pulvérisée à environ 30 cm.

Nettoyer le cuir

Il est fortement déconseillé de laver le cuir à la machine, même en cycle délicat. Préférez un dépoussiérage au chiffon doux et sec (type microfibre) avant un nettoyage en profondeur. Imbibez de savon de Marseille une chamoisine légèrement humidifiée, puis, frottez délicatement toute la surface en effectuant de petits mouvements circulaires. Humidifiez un autre chiffon pour procéder au rinçage en évitant de trop imbiber la matière en eau. Opérez zone par zone, en séchant avec un torchon propre et sec sitôt le nettoyage terminé. Le savon de Marseille peut être remplacé par de la pierre d’argile, un savon glycériné (idéalement un savon au PH neutre) ou des shampoings spécial cuir, totalement appropriés à la délicatesse de la matière.

Désinfecter et désodoriser le cuir

Préparez une solution à base d’eau et de vinaigre blanc. Imprégnez un chiffon de ce mélange et appliquez délicatement sur votre pièce en cuir. Laissez agir quelques minutes puis rincer avec un linge humide avant de sécher immédiatement avec une serviette éponge douce.

Une solution « désinfection à sec » peut être confectionnée à base de bicarbonate et de talc. Après obtention du mélange, saupoudrez généreusement la pièce en massant délicatement la matière pour aider la solution à pénétrer dans les pores. Laissez agir quelques heures, puis époussetez avant de passer à la phase nutritive.

Nourrir le cuir

Pour nourrir un vêtement en cuir, bannissez les cirages, plutôt réservés à l’entretien des chaussures. Préférez des crèmes nourrissantes (à choisir en fonction de la qualité du cuir) ou des laits nettoyants (type lait démaquillant), plus universels. Appliquez l’un ou l’autre avec une lingette en coton bambou ou du coton hydrophile par petits mouvements rotatifs. Laisser pénétrer durant quelques heures avant de secouer énergiquement et lustrer avec des collants usagés pour redonner au cuir toute sa brillance.

Rangement de ses vêtements et accessoires en cuir

Tout comme l’eau, le cuir craint le soleil et la chaleur directe. Stockez vos pièces en cuir dans un endroit à l’abri de la lumière et évitez absolument les rangements plastiques : en tant que matière naturelle, il a besoin de respirer à l’air libre.

Plus développement durable que le cuir animal, le cuir végétal ou cuir végan, séduit un nouveau public préoccupé par le bien-être animal et l’impact environnemental. Le cuir d'ananas (le Pinatex), de champignon (le Muskin) ou le cuir de raisin Végéa parviendront-il dans les prochaines années à détrôner totalement le cuir animal dans l’univers de la mode ? Peut-être un argument supplémentaire à bichonner toujours davantage vos vêtements et accessoires en cuir animal pour en prolonger leur durée de vie…