Pour répondre à un besoin urgent et en particulier aux commandes d’hôpitaux français faisant face à un manque de matériel médical dans la gestion quotidienne des traitements du covid-19, l’école de mode IFA Paris soutient l’initiative Visières Solidaires (1). « IFA Paris a décidé sans hésiter de rejoindre ce projet. Et pour répondre à des commandes des hôpitaux de Paris, nous avons commencé à imprimer en 3D des visières de protection destinées en priorité aux personnels soignants, docteurs, infirmières et agents hospitaliers » explique Jean-Baptiste Andréani, directeur général du campus parisien de l’école de mode IFA Paris.  

IFA Paris est en mesure de fabriquer des masques en 3D à un rythme régulier grâce à Foundry, le laboratoire de technologies de la mode d’IFA Paris (2), premier laboratoire d’innovation technologique de la mode à Paris, basé sur le campus de l’école, dans le 19e arrondissement, et dédié en partie aux étudiants du MBA Technologie de la Mode. Le laboratoire est notamment équipé d’imprimantes 3D, de découpeurs laser et de scanners corporels 3D. Le masque facial peut être fabriqué à partir d’un matériau en feuille de plastique transparent. Il est combiné à un fermoir tête, une mouture en caoutchouc qui est la partie imprimée en 3D. L’ensemble constitue un écran facial protecteur qui, associé par exemple à un masque dit FFP2 (à 5 couches de matière filtrante) ou de type chirurgical à plusieurs plis, constitue une première protection de base en milieu hospitalier. La visière peut être facilement démontée pour être nettoyée et désinfectée pour être réutilisée.

« La société civile prend heureusement des initiatives pour trouver des solutions. Elles ne sont peut-être pas parfaites mais en temps de crise le système D prévaut. On ne prétend pas fournir du matériel médical, de surcroît certifié, mais au moins pouvons-nous apporter notre modeste contribution afin de remédier à une pénurie de matériel de protections des personnels soignants. Même une école de mode est en mesure de contribuer à l’effort, tout comme certaines marques de mode et de grands groupes industriels, et cela, c’est grâce à notre laboratoire de technologies de la mode ! » affirme Antoine Mousselon, directeur du Digital Marketing d’IFA Paris.

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses entreprises françaises ont décidé, elles aussi, de participer à l’effort commun. Michelin a lancé la production de masques médicaux à base de caoutchouc. Decathlon a offert aux hôpitaux 30 000 masques de plongée qui ont été détourné de leur fonction pour être couplés, grâce à l’ajout de fibres respiratoires et d’un embout modélisé en 3D, à des respirateurs artificiels. Ailleurs, à l’étranger, des groupes tels que Mercédès et Dyson ont mis au point des ventilateurs et respirateurs à usage médical. Des ateliers textiles se sont mis à la production de masques et des fabricants de parfums, comme Christian Dior, se sont mis à la fabrication de gel hydro-alcoolique et autres désinfectants. 

(1) https://visieresolidaire.org/fr
(2) https://www.ifaparis.com/fr/foundry

Un groupe Facebook partage les informations utiles sur l’initiative : https://www.facebook.com/groups/2454266324886624