Si l’on aime l’effervescence engendrée par les Fashionweeks, on redoute aussi ses moments de pure folie. Entre désillusion et euphorie, course effrénée et concentration, adaptabilité et frustration, comment gérer son stress quand on évolue dans la mode, une industrie aussi bouillonnante qu’épuisante ?

Le stress est souvent symptomatique d’une appréhension à sortir de sa zone de confort (surcharge de travail, peur de l’inconnu, contretemps). Malgré une connotation fortement négative, il est pourtant le moteur nécessaire au dépassement de soi. Armés de quelques conseils basiques, domptez l’indomptable et apprenez à transformer sa possible toxicité en véritable catalyseur d’énergie positive !Stress Management

Soignez vos besoins primaires pour éviter les effets secondaires !

L’action de s’alimenter, dormir ou respirer est naturelle, mais de leur qualité dépend pourtant la régulation de votre stress.

En privilégiant une alimentation saine, vous apportez à votre corps les nutriments et vitamines nécessaires. Vous travaillez dans la mode ? Abordez le métier avec le même régime alimentaire que celui d’un athlète en pleine préparation d’un marathon !

Respectez les rythmes de sommeil imposés par votre horloge interne, c’est elle qui vous connait le mieux. Déconnectez-vous de tout objet numérique quelques heures avant la phase de l’endormissement. Un évènement nocturne (répétition, défilé) est venu perturber votre rythme habituel ? Essayez de vous octroyer une micro sieste réparatrice dans la journée.

Exagérez votre respiration plusieurs fois dans la journée. Alternez rythme naturel et série d’inspirations/expirations profondes. La robe Led connectée de Hussein ChalayanGrâce à l’apport d’oxygène supplémentaire, la tension s’amenuise, les muscles de la cage thoracique se détendent, le stress s’allège, et vous êtes plus productif !

Prévoyez les imprévus !

Prenez conscience que le fil conducteur du stress s’entretient par une sensation inconfortable à ne plus maitriser le facteur temps. Agissez donc en conséquence, priorisez les importances, anticipez les aléas. L’industrie de la mode est soumise à une forte saisonnalité, vous savez par avance quelles seront les périodes les plus bookées de l’année. Soyez organisé, planifiez des temps morts pour que les évènements inattendus ne prennent le dessus, et ne vous plongent dans une sensation d’inconfort.

Soigner sa tête, c’est prendre soin de son corps

Certains trouveront leur équilibre dans l’exercice d’une activité sportive intensive (jogging, squash, crossfit), d’autres dans des pratiques plus douces (pilates, yoga, sophrologie). Libérez endorphines, dopamine, adrénaline, quelle que soit l’activité, accordez-vous des moments de plénitude absolue.

Arrêtez d’être une victime du stress, apprivoisez-le, car il peut aussi dynamiser la créativité. Quelques designers s’autorisent même à le placer au cœur de leur métier. Si Hussein Chalayan met en scène la robe Led connectée (permettant de mesurer en temps réel le niveau de stress des mannequins durant un défilé), Francesca Rosella et Ryan Genz osent quant à eux, la robe qui change de couleur selon les émotions.

IFA Paris ne propose pas encore de modules dédiés à la gestion du stress, mais vous pouvez cependant commencer à expérimenter les créations futuristes en suivant notre Programme Spécialisé - Fashion Tech Innovation relatif à la mode et ses technologies.