Longtemps, les enseignes ont mis en œuvre tous les moyens pour se distancier de la rue afin de ne pas écorner leur image respectable… Non seulement cette frilosité a totalement disparu, mais les marques vouent désormais, un véritable culte à toutes ces influences urbaines si abondamment décriées jadis. Le monde feutré du luxe y voit même l’occasion de s’offrir une cure de jouvence ; les grandes maisons révolutionnent leur stratégie de communication au travers la multiplication de collaborations capsules, inspirées par les nouvelles coqueluches du street art. Les défilés s’imprègnent de la rue, non plus l’inverse. Qu’ils soient créatifs, osés Bill Cunninghamou fantasques, les codes du streetwear sont traqués, copiés ou revisités mais surtout...immortalisés par de talentueux photographes de rue, conscients que le plus important n’est peut- être pas ce que l’on porte, mais bien la façon dont on le porte…

Si la photographie classique a parfois du mal à assoir son statut de 8ème art, la street photo, a gagné ses galons dans le milieu de la mode. Faisant de la rue, la source d’inspiration la plus représentative du moment, professionnels ou amateurs, tirent parti de ce nouveau terrain de jeu, pour déceler les tendances de demain.

Rien de nouveau pourtant, puisque le phénomène avait déjà été initié au milieu du 20ème siècle, par la pionnière du genre, Vivian Maier, gouvernante de métier mais photographe amateur d’exception. L’œuvre de cette virtuose portraitiste est cependant restée confidentielle pendant près d’un siècle, révélée au grand public seulement en 2008 ! Autre acteur majeur, Bill Cunningham, dénicheur de looks pour le New York Times, qui a shooté pendant plus de 60 ans, les individus les plus charismatiques dans les rues de la grosse pomme, en quête DU cliché idéal. Mais la clef de voûte de la photo de rue, demeure Scott Schuman, fondateur de « The Sartorialist », le premier à avoir conceptualisé la photographie de mode sous forme de blog.

Street photoLa street photo dépeint cette réalité sociale, dont la mode, en quête perpétuelle de renouvellement, ne pouvait que s’emparer. Même si la tâche parait aisée, naviguer dans le paysage de la mode urbaine, implique pourtant d’autres outils qu’un simple appareil photo…

Afin d’acquérir toutes les techniques de bases de la discipline, IFA Paris proposera début juillet un programme court de Street Tendance, animé par Ana Garmendia, journaliste, auteur et photographe de rue. Les cours théoriques, conseils, alterneront avec des ateliers pratiques et des incursions dans les rues de la capitale française. Au terme de cette formation, vous serez susceptible d’identifier les tendances de la mode, d'avoir une approche plus précise des styles de vie. Cette autre vision de la mode, ponctuée de nouveaux repères inspirants, devrait donner lieu à l’intensification de tous vos talents créatifs !