Le Prix LVMH a été créé par le leader mondial de la mode et du luxe pour favoriser « l’essor et l’épanouissement des talents créatifs indispensables à la vitalité et à la diversité de l’écosystème de la mode ». Une diplômée de IFA Paris est en lice.

Depuis son lancement, en novembre 2013, le Prix LVMH comporte deux volets : le « LVMH Prize Young Fashion Designer » destiné au jeunes professionnels de moins de 40 ans ayant produit au moins deux collections professionnelles – récompense décernée en 2014 à Thomas Tait –, et le « LVMH Prize Graduate » auquel peuvent concourir les étudiants d’écoles de mode diplômés d’un cycle d’au moins trois ans l’année du concours. Au terme d’une première sélection, le nom de Karen Topacio, diplômée en 2015 du Master of Arts Contemporary Fashion Design d’IFA Paris,  figure parmi les talents retenus pour ce second prix. Qui sait… Prochaine étape : LVMH récompensera fin mai les trois lauréats du prix Graduate 2015. Chacun se verra attribuer une bourse de 10 000 euros et la possibilité d’intégrer l’équipe créative de l’une des maisons du groupe LVMH pendant un an. Un sacré Graal… 

Le comité de sélection du « LVMH Prize Graduate », sous la supervision de Delphine Arnault, est formé de 45 experts et figures emblématiques du monde de la mode, qui assurent à ce concours rayonnement et reconnaissance internationale. En font partie, entre autres, la journaliste et critique de mode Suzy Menkes, rédactrice pour Vogue, Adrian Joffe, président International de Dover Street Market et de Comme des Garçons, Angelica Cheung, rédactrice en chef de Vogue China, Carla Sozzani, fondatrice de 10 Corso Como (Milan), Olivier Saillar, -  directeur du Musée Galliera (Paris), Jurgen Teller, photographe, Sarah Andelman,  directrice artistique de Colette (Paris), Stefano Tonchi, rédacteur en chef de W Magazine, Chantal Gaemplerle, directrice des ressources humaines de LVMH ou encore Imran Amed, fondateur et rédacteur en chef de Business of Fashion. 

« L’innovation n’est jamais aussi puissante que lorsqu’elle s’appuie sur un héritage préservé. »

Bernard Arnault, p-dg de LVMH 

Si LVMH soutient la jeune création depuis des années à travers différentes actions de mécénat, récemment encore lors du Festival de Mode d’Hyères, la création de ce prix, qui s’est imposé comme le premier concours international du secteur, illustre l’importance capitale et grandissante de la créativité dans la mode et le luxe. Pour preuve : les choix récents de directeurs artistiques plus « pointus » pour les marques du groupe, comme Nicolas Ghesquières chez Louis Vuitton ou J.W. Anderson chez Loewe, après deux décennies de développement de ces enseignes vers une plus grande accessibilité au risque de la banalisation. Comme le dit Bernard Arnault, le propriétaire et président-directeur général de LVMH, « l’innovation n’est jamais aussi puissante que lorsqu’elle s’appuie sur un héritage préservé. »

Jean-Marc Chauve