7 Mars 2012 – Aujourd’hui nos étudiants ont un accès privilégié au magasin Louis Vuitton de Shanghai. Situé au 40ème étage du Plaza 66, le cinquième plus haut gratte-ciel de Shanghai,  le luxueux magasin accueille neuf de nos étudiants pour une visite des lieux, avec comme guide l’assistante Manager Celia Huang.

 

 

La visite débute par une présentation complète de l’histoire de l’enseigne à travers les âges. En effet la marque,  dont les origines remontent à l’année 1854, a été par un modeste malletier, Louis Vuitton qui disposait d’un grand talent et choisi d’opter pour la création de pièces sur mesure pour sa clientèle. C’est lui qui a créé le fameux modèle Damier Canvas qui apportera à l’enseigne une renommé par delà les frontières.  Son design est avant tout esthétique et qui résonne à travers les consommateurs à un niveau à la fois traditionnel et contemporain.

 

La marque aime jouer sur les registres, balançant entre la modernité et la tradition, la Les étudiants furent également surpris d’apprendre que l’assemblage d’un seul sac nécessitait un minimum de trois heures, car les maîtres mots de l’entreprise sont ‘‘temps, attention et savoir-faire’’. L’entreprise a toujours misé sur la fabrication ‘à la main’ des produits, afin de délivrer une qualité remarquable à ses clients.

 

Louis Vuitton has maintained current relevance as a brand due to its necessity.  Travel has changed immensely since the label’s inception in 1854, and Vuitton and his family have honored this history, while adhering to the future of travel.  As a result, the company expanded in the early 20th century (accumulating a staggering current statistic of 2400 stores worldwide) fostering the importance of Monogram purses as a new condition for status quo.  The brand continues to open international stores with more than 50 current locations in Mainland China alone.

 

Tout en s’adaptant aux changements qui surgirent à travers les époques, Louis Vuitton a su maintenir une certaine cohérence. A l’aube du XXIème  siècle, la marque dénombre plus de 2.400 boutiques à travers le monde. La marque continue son développement à l’international en ouvrant récemment plus de cinquante boutiques rien qu’en Chine continentale.

 

Après cette introduction riche en anecdotes, les étudiants ont commencé la visite du magasin de Huai Hai road, où est exposé le nec-plus-ultra des articles de l’enseigne. Une deuxième assistante manager de l’enseigne, Patricia Yao, s’est faîte une joie de répondre à toutes leurs questions. Il est apparu évident que le succès de Louis Vuitton en Asie n’est nullement dû au hasard. Tous les éléments décoratifs du lieu ont été pensés de façon à transporter les clients chinois dans un univers d’élégance et de raffinement. Depuis les modèles exposés artistiquement sur les murs de la salle d’essayage jusqu’à l’impressionnant escalier en spiral imaginé pour un célèbre designer japonais, le magasin du Plaza 66 est assurément une attraction aux yeux de tous. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des files d’attente devant les portes du magasin, la marque jouant à fond la carte de l’exclusivité et du prestige.  

 

Tout est fait pour que les clients se sentent à leur aise : Des lumières d’aplombs accompagnées de canapés baroques et de statues de céramique dégagent une atmosphère particulière dans la pièce, justifiant les dépenses très généreuses des clients. L’éclairage tamisé met en valeur les produits qui sont conservés tels des reliques dans leurs vitrines. À la fin de la visite, la magie s’estompe petit à petit. Notre moment de Cendrillon s’est dissipé et nous sommes partis avec un sentiment éphémère de royauté. Vuitton continue avec succès à construire des rêves sur la décadence. Nul doute que tous ce souviendront de cette visite dan