Hope Walk : c’est le nom du défilé de mode très particulier qu’IFA Paris a organisé à Paris avec la participation de réfugiés. Une première.

IFA comme « International Fashion Academy ». L’école de mode et de stylisme IFA Paris porte bien son nom. IFA vient en effet d’organiser, dans la capitale parisienne, dans un lieu qui portait lui aussi bien son nom – sous le dôme du théâtre éphémère Good Chance, un projet venu de l’Angleterre voisine –, un défilé de mode d’un genre particulier. L’idée était simple : lier entre eux des étudiants en école de mode venus d’innombrables pays, en l’occurrence ceux d’IFA, et des réfugiés pour la plupart africains, en situation précaire dans la capitale.Défilé "Hope Walk" à Paris

Résultat : un défilé haut en couleurs, le « Hope Walk », fruit d’une collaboration de plusieurs semaines et d’une entente parfaite entre des étudiants d’IFA et plusieurs réfugiés ravis de créer en binôme avec eux des vêtements et tenues pour le moins colorées et stylées. Particularité supplémentaire : les tenues et habits conçus en commun connaissaient en fait leur seconde vie, il s’agissait en effet de vêtements usés, donnés à la célèbre organisation caritative française Emmaüs (fondé à Paris par l’abbé Pierre en 1949).

Nouredine, du Soudan, Pape, originaire du Sénégal, ou Waga, venue de Guinée, ont compté parmi les réfugiés et travailleurs migrants ayant fait sensation et même « ému » l’audience. L’impact de l’événement a été tel que le quotidien anglais The Guardian, sous le titre « Hope Couture: Refugees collaborate on Paris catwalk show », s’est fendu d’un reportage dans ses colonnes aussitôt mis en ligne sur son site (1).

Pour voir les photos du défilé, rendez-vous sur The Guardian