26 janvier 2018 : dernier jour de la fashion week Haute Couture et du marathon de la mode parisienne de janvier qui comprend également la fashion week homme et les salons et show rooms des pré-collections Hiver 2018-19.

C’est ce jour qu’a choisit IFA Paris pour montrer, avec le défilé du programme Master d'Arts Mode Contemporaine  d’IFA Paris, la créativité de la génération d’après. 6 créatifs, venant de 6 pays différents, avec des Cynthia Ariasexpériences très diverses, sélectionnés une semaine auparavant par un jury de professionnels de la mode pour leur créativité, mais aussi pour la capacité à mettre en œuvre et à réaliser leur collection et la cohérence globale de leur projet de marque.

Sur le podium 6 collections totalement différentes qui offrent une vision de l’éclectisme et de la liberté de la mode actuelle :

Ruktam Srinakarin a construit sa collection à partir de recherche sur le « collage », l’architecture contemporaine et les conséquences que la politique internationale peut avoir sur la vie de chacun. Le résultat, une série de silhouettes à la fois douces et agresssives, romantiques et streetwear, où des broderies Haute Couture cotoient des doudounes déconstruites, et des flots de mousseline aérienne se confrontent à des corsets armures.

Ruktam SrinakarinJessica Khanna passe le sari traditionnel de son Inde natale à la moulinette de la rigueur des silhouettes parisiennes. Très loin du folklore des broderies pailletées et des couleurs vives qu’évoque le sari, Jessica à imaginé des silhouettes sombres, toutes de drapés fluides et asymétiques, de pliages, parfois équilibrés d’impeccables pantalons slim, d’imprimés inspirés par la pierre et les surfaces des immeubles parisiens, à peines adoucies de délicates broderies abstraites noires et blanches. Mais Jessica n’oublie pas de mettre en avant le savoir-faire de l’artisanat indien avec l’utilisation de coton tissé à la main en Inde.

Un univers aux antipodes de celui de Mei Po Ng qui cherche à traduire avec sa collection les questionnements de la génération des millenials, entre aspirations romantiques et vie rythmée par l’immédiateté des réseaux sociaux. Sa collection no gender est un foisonnement de volants de coton, de maille trashy, de laçages de ruban comme au 18ème siècle, de patchs et d’effets décoratifs où la délicatesse de l’organza de soie se confrontent à des accessoires métalliques. Des références, comme inconscientes, au Japon et à la Corée parcourent ses silhouettes qui peuvent pourtant prendre parfois l’allure de danseurs de samba.

Retour au calme avec Justine Belano qui à l’opposé de son expérience dans la mode mass market applique la pensée du Wabi Sabi japonais à de la maille contemporaine. Des panneaux de jersey de coton et de tricots de laine, sont désassemblés et réassemblés de façon presque aléatoires pour créer des silhouettes auMei Po Ng minimalisme déstructuré, souples, presques alanguies dans des coloris neutres et poudrés. Seules les boots en plastiques et d’étranges accessoires métalliques viennent contrebalancer ses délicats enroulements.

C’est le bouillonnement de Los Angeles où elle a longtemps travaillé qui inspire sans doute Cynthia Arias. La jeune créatrice joue avec l’imagerie du luxe et de la haute couture en y insufflant l’energie du street wear et la modernité décomplexée californienne. Ses jumpers en délicates dentelles parfois pailletées ou brodées se glissent sous des crinolines de néoprène et des plissés baroques, un simple t-shirt ou des chemises blanches masculines se boursouflent de volutes baleinées. Avec Cynthia, too much is never enough.

Extrême delicatesse chez Chandani Pradanang, qui en partant de l’idée d’élongation des patronnages conçoit des silhouettes où des drapés aléatoires adoucissent de rigoureuses constructions tailleurs et où les volumes inspirés des années 80 peuvent évoquer des portraits du 16ème siècle. Mais dans cette collection Chandani exploite surtout son grand talent de coloriste avec une gamme de couleurs à la fois inattendue et extrêmement sophisitiquée.

Chez IFA Paris nous aimons leur talent et espérons voir les prochaines collections de ses créateurs sur les podiums des fashionweeks du monde entier.

Regardez la vidéo complète du défile de la promotion 2018 du Master d’Arts Mode Contemporaine ici :

Pour plus d’informations sur le programme ayant permis à ces etudiants de dévoiler leur collection :
Master d'Arts Mode Contemporaine