Mon nom est Adam Stokes et je fais actuellement mon MBA Management de la Mode à IFA Paris. J’ai été invité à l’INSEAD Global Luxury Forum à Paris et vous trouverez ici un aperçu de cette formidable journée,

Vous vous demandez peut-être ce qu’est l’INSEAD Global Luxury Forum. C’est un nouvel évènement animé par Insead, une des écoles de management parmi les meilleurs au monde. C’est un évènement particulièrement prestigieux durant lequel des dirigeants d’entreprises réputées telles que S.T. DuPont, FarFetch, Maison Margiela et Condé Nast entre autres, discutent de l’état actuel de l’industrie du luxe.  C’est en fait une conférence durant laquelle ils donnent leurs opinions sur le marché actuel devant une audience de plusieurs centaines de personnes issues de l’industrie, C’est une expérience inestimable puisque tout ce qui y est dit peut être utilisé à votre avantage.INSEAD Global Luxury Forum 2017

A mon arrivée à l’hôtel Intercontinental où était organisé l’évènement, je fus ébloui par la magnificence de l’hôtel avec son sol en marbre et sa cour intérieure recouverte de verdure et entourée de parois en verre.  Alors que j’attendais d’être enregistré et de recevoir toute la documentation fournie par l’INSEAD, je fus conduis vers un petit-déjeuner léger organisé pour tous les invités.

Les invités furent d’abord accueillis par Katie Kachan, ancienne élève de l’INSEAD et une des principales organisatrices de l’évènement. Ce fut rapidement suivi par les discours de plusieurs participants clés à l’évènement : Federico Barbieri de la Maison Margiela, David Amselliem de chez John Paul et Julien Hawari de Arab Luxury World parmi tant d’autres. Federico parla de leadership dans cette ère digitale et aborda un point majeur concernant l’évolution d’une entreprise pour devenir un acteur majeur du monde digital dans lequel nous vivons. Il donna des conseils essentiels aux marques souhaitant s’orienter vers un rôle de leader dans le marché du luxe. Le premier était de créer un niveau de curiosité, soit par des produits innovants, soit par une approche différente en termes de publicité ; en gros, différenciez-vous des autres. Le second conseil consistait en une recherche approfondie de pourquoi vos clients achètent mais n’adhèrent pas nécessairement à la marque.  Bien que ce conseil puisse paraitre élémentaire, il est reste ancré en moi.

Adam StokesDavid Amselliem parla ensuite des éléments clés nécessaires pour que le client vive la meilleur expérience possible ; les points importants selon lui sont la personnalisation maximale et la collecte de data afin d’assurer une communication constante à chaque fois que le client est en contact avec la marque. Nous entrons dans une ère durant laquelle les gens préfèrent se distinguer plutôt que se fondre dans le moule et la personnalisation est un moyen d’y parvenir. Tout le monde souhaite avoir l’impression que ce qu’ils ont acheté a été spécialement conçu pour eux et c’est ce qui pousse certaines marques aujourd’hui. Il a également déclaré que le CRM (Customer Relation Management) n’est plus si important aujourd’hui alors que le VRM (Vendor Relationship Management) le devient de plus en plus. L’utilisation d’un logiciel pour renforcer l’indépendance des consommateurs vis-à-vis des vendeurs et établir une meilleure communication entre eux est une nouvelle partie du business.

Julien Hawari suivit en parlant de l’effet papillon sur le marché du luxe. Il continua sur l’importance de la transparence sur les prix avec les consommateurs, ceux-ci étant de plus en plus informés et connectés. Ils voyagent plus et sont plus orientés technologies aujourd’hui qu’ils ne l’étaient auparavant. Si un client souhaite acquérir un item de valeur, il n’hésite pas à faire des recherches pour le trouver autre part à un meilleur prix.  Ne pas être transparent avec les différents prix pratiqués dans le monde est le meilleur moyen de perdre des clients.

Tous les orateurs étaient vraiment exceptionnels et nous ont donné des informations clés relatives à leur expérience dans les entreprises pour lesquelles ils travaillent. Alors que se terminait la première partie de la journée, j’étais abasourdi. Avec tout ce qui avait été dit, quelque chose s’était déclenché en moi et j’avais hâte d’en entendre plus et de voir ce qu’ils avaient encore en stock.INSEAD Global Luxury Forum 2017

Nous étions ensuite escortés dans la salle de restauration où nous a été servi un déjeuner délicieux et copieux. Je me sentais honoré d’être assis à côté de Jean-Baptiste, le directeur général du campus de Paris d’IFA Paris.

Un atelier a ensuite été organisé par d’autres participants dans une salle différente de celle utilisée  le matin. Ces ateliers étaient plus informels et étaient l’occasion de pouvoir poser des questions aux différents participants. Ainsi j’ai pu écouter parler Alain Crevet, le président de S.T. DuPont, un des grands moments de ma journée. Il a insisté sur l’importance de l’héritage de la marque tout en continuant à avancer grâce aux innovations, ce qui est, à mon avis, primordial dans le marché du luxe aujourd’hui. Ce fut un plaisir d’entendre son point de vue sur comment procéder pour cela et d’apprendre l’incroyable histoire de S.T. DuPont.

Ce fut une immense joie d’avoir été invité par mon école IFA Paris pour assister à ce forum INSEAD Global Luxury.  Les connaissances que j’ai pu y acquérir et les outils qui m’ont été donnés par les 41 participants me serviront certainement dans ma future carrière.

Adam Stokes

Pour plus d’informations sur le programme suivi par Adam à IFA Paris, rendez-vous sur MBA Management de la Mode