A Paris, ce 26 janvier était le dernier jour de la semaine de la Haute Couture Printemps Eté 2017, la journée consacrée aux nouveaux venus du calendrier officiel de la semaine de la Haute Couture. C’était également la journée de la nouvelle génération de stylistes puisque avait lieu le défilé des étudiants du Master d’Arts Mode Contemporaine d’IFA Paris.Paola Gutierrez

Ainsi, les 6 meilleurs étudiants avaient l’opportunité de dévoiler leur toute première collection –de 11 ou 12 silhouettes- à un public de professionnels de la mode et de représentants des media à la Maison des Métallos, qui avait accueilli, deux jours plus tot, les défilés d’Iris Van Herpen ou encore Yuima Nakazato.

Le défilé du Master d’Arts Mode Contemporaine était cette année assez éclectique, parfois surprenant et composé de six collections très différentes. Il reflétait cependant les tendances contemporaines et quelques-unes des directions que semble vouloir emprunter la mode pour les années à venir.

Surfant sur la très forte tendance de « l’athleisure », Ruonan Sun a imaginé une collection inspirée de l'univers de la boxe, qui mélange satin fluide et cuir métallisé épais, des robes de chambre de jour avec de micro bustiers de soirées.

Sportswear à nouveau avec Une Vereckyte, qui regarde vers le futur de la mode en redessinant des vêtements de sports en silhouettes faciles à porter et faites de tissus innovants et techniques.Gala Limon

Gala Limon, styliste déjà connue au Mexique a puisé son inspiration dans l’histoire de son pays et plus particulièrement dans le rôle des femmes durant la révolution mexicaine. Résultat : des drapés délicats, une gamme de couleurs très personnelle et des robes qui semblent avoir été enroulées à la minute sur le corps des mannequins, complétées par des pièces brodées traditionnellement à la main par des communautés d’Indiens du Mexique.

La collection de Paola Gutierrez est une histoire néo-romantique teintée d’humour et d’ironie. Ses longues et fluides silhouettes aux accents seventies, cousues dans des crêpe de soie ou du mohair deviennent quelque peu surréalistes quand elles se parent de broderies de fils lâches et colorés, d’étoiles de paillettes ou de pompons en laine.Kitseng Lei

Par contraste, la collection de Kitseng Lei, parfaitement accessoirisée et avec un styling très pensé, est pleine d’une énergie optimiste et californienne, mais là encore distanciée par une ironie acide. Il tente de replonger dans son enfance avec des silhouettes masculines et féminines inspirées du streetwear des années 90 et des pollypockets, jouets pour petites filles très populaires à cette époque. Cependant ses coupe-vent oversized en nylon couleur sorbet, ses T-shirts en plastique transparent et ses imprimés décalés semblent parfaits pour égayer le vestiaire des jeunes urbains de demain.

Victoria Nguyen préfère elle évoquer les contes de fées et les princesses échappées de forêts enchantées, avec ses robes déconstruites et éthérées, coupées dans de délicats lins coupés francs ou des pashmina bouillis, parfois couvertes d’étourdissants manteaux drapés peints à la main.

Le défilé des étudiants du Master d’Art Mode Contemporaine a donc été l’occasion d’assister à six styles différents, six points de vue de la mode différents, six différentes façons d’être créatifs mais toutes ces collections reflètent un univers très fort et très personnel. Nous espérons que ces créateurs connaitront un grand succès et embarqueront avec eux dans le futur de nombreux fans dans leurs univers et deviendront les prochains stylistes les plus influents.

Pour voir les collections des 6 étudiants, visitez nos galeries photos : Master d'Arts Mode Contemporaine Défilé 2017